Vignette-Lobjet-du-désir-270x270

L’objet du désir

L’objet du désir, performance, 2011

Le jeudi 7 avril 2011 à 18h, discours d’ouverture du premier volet de l’exposition L’objet du désir, à la galerie de l’école supérieure d’art de Brest.

J’engage une joute verbale avec le groupe des «officiels» (directeur de l’école, président de la galerie, élu…), en coupant leur discours par des commentaires absurdes, tirés directement de paroles recueillies antérieurement. J’agis comme un écho, cherchant des résonances entre ce qui se dit en direct et ce qui s’était dit entre étudiants (cf je pense qu’il faudrait faire un bulletin informatif).

Les officiels : Bienvenue à tous, nous sommes réunis ce soir pour découvrir cette exposition, qui est une proposition du commissaire invité Nicolas Fourgeaud, qui a travaillé cette année avec les étudiants en master de l’école d’art de Brest.

Moi : fin les étudiants on sait très bien que le vendredi matin déjà c’était un exploit d’en avoir autant un vendredi matin.

Les officiels : Alors Nicolas, expliquez nous comment ont fonctionné ces recherches / et bien la piste de réflexion de départ était la performance et l’objet, et nous avons réfléchi avec chacun comment cette pratique pouvait entrer en résonance avec leur travail…

Moi : j’étais maître des clichés, je leur disais ce qu’il fallait faire, comment se placer et en même temps j’pouvais… ça débordait et je ne pouvais pas contrôler les choses quoi.

Les officiels parlent de révolution il me semble, j’étais concentrée sur les mots moins sur le sens alors je n’ai pas retenu grand-chose mais j’ai sauté sur l’occasion Révolution

Qu’est-ce que la révolution aujourd’hui… etc.

/

Performance pour le vernissage de "l’objet du désir", 7 avril 2011, galerie de l’ESAB.
dsc_2714r
dsc_2717
dsc_2725r
dsc_2719r
friseretoucher
NextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnail